Comment réussir son divorce en 10 points ?

Le divorce est une décision difficile, et pour éviter que cette procédure soit traumatisante pour les deux parties et leurs enfants, il est conseillé de bien préparer votre séparation et de veiller à ce que chaque étape soit bien réalisée.

Optez pour le divorce par consentement mutuel

Le divorce est souvent une source de conflit et de tension entre les conjoints, mais si vous essayez de vous engager la procédure de divorce par consentement mutuel, le dialogue sera plus aisé et vous vous accorderez facilement sur les conséquences du divorce (pension alimentaire, prestation compensatoire, garde des enfants, liquidation du régime matrimonial).

Les conjoints ne parviennent pas souvent à s’entendre sur les modalités du divorce ce qui rend le dialogue compliqué. Vous pouvez donc préparer votre séparation en mettant par écrit vos souhaits concernant la séparation. Le divorce à l’amiable permet de discuter, de s’accorder, et un divorce à l’amiable est avant tout un divorce facilement acceptable.

Fixez une prestation compensatoire

La prestation compensatoire n’a rien à voir avec la pension alimentaire. La première est une somme que doit verser le conjoint à son ex, en raison d’une disparité financière créée par le divorce. Son montant dépend des ressources de chaque époux. Pour facilement estimer le montant de la prestation, il est conseillé d’utiliser une calculette. De cette façon, vous pourrez savoir combien votre ex-époux devra vous verser. Quant à la pension alimentaire, elle est réservée à l’entretien des enfants.

Liquidez votre régime matrimonial

Au moment de la séparation, les époux doivent liquider leur régime matrimonial. La liquidation consiste à évaluer les biens de la communauté (ceux acquis pendant la vie maritale) pour ensuite procéder au partage des biens entre eux.

Dans un mariage sous régime de communauté des biens pendant le mariage, le partage se fait porte sur les revenus et les gains. Mais les biens reçus en héritage et pendant le mariage ne sont pas considérés comme des biens communs. Ils restent à votre nom même après le divorce.

Protégez vos enfants ne signifie pas les exclure du divorce

Les parents rencontrent souvent des difficultés a annoncé leur séparation aux enfants. Et pourtant, c’est important de leur annoncer cette volonté de se séparer et de demander leur avis sans espérer une position claire. Lorsque l’enfant est âgé de moins de 7 ans, il est conseillé de demander la garde exclusive. Le conjoint n’ayant pas la garde jouit du droit de visite, d’hébergement et conserve son autorité parentale. Les conjoints peuvent s’entendre sur la garde partagée en établissant un planning.

Indexez la pension alimentaire

Il est possible d’estimer le montant de la pension alimentaire en servant de la calculette. Il est possible de procéder à une indexation du montant de la pension alimentaire pour voir son évolution. Vous pouvez également demander la révision du montant de la pension alimentaire après une séparation, si le montant fixé lors du divorce n’est justifié. Lorsque vous décidez de divorcer, un régime de l’impôt sur le revenu vous sera imposé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*