Quelles différences entre droits publics et droits privés ?

Le monde juridique est la réunion de plusieurs droits.  On distingue d’un côté les droits publics et les droits privés. Ces derniers ne se distinguent pas si facilement aux yeux de tous sauf pour les personnes expérimentées qui s’y connaissent en droit. Cependant, ces deux types de droits sont bien différents. Il est bien de connaitre les distinctions entre ces deux groupes de droits. Cet article vous aide à désormais faire la différence  à faire désormais la différence entre les droits publics et les droits privés. 

Notion de droits publics 

Par essence,  les droits publics sont ceux qui défendent l’intérêt général. Ce groupe de droit dit public regroupe  les  droits liés à l’administration, à la fiscalité, à la constitution et à d’autres domaines. C’est un droit qui s’intéresse aussi aux relations entre personnes publiques.  Ce droit traite des inégalités entre personnes publiques par rapport à l’application de lois ou règles fondamentales.

En bref, les droits publics coiffent l’ensemble des décisions juridiques qui sont liées de près ou de loin à l’organisation de l’administration, de la finance et de la finance d’un état.   

Notion de droits privés   

En réalité, les droits privés se focalisent sur les relations entre les personnes physiques et morales. C’est un ensemble de règles juridique qui visent à organiser et à entretenir ces relations dans la vie quotidienne. Les droits privés s’intéressent plus à la personne. D’ailleurs les principales branches des droits privés sont le droit civil, le droit international privé, le droit des affaires et le droit économique. C’est un ensemble de droit qui défend les objectifs particuliers liés à chaque individu. L’individu dans le cas des droits privés peut être une entreprise, une société ou une filiale.

Droits publics et droits privés : quelles différences ?

La seule chose que ces deux groupes de droits ont en commun est sans doute le fait qu’ils soient des branches du droit en général. La première particularité qui différencie le droit privé du droit public réside dans les types d’intérêt que défend chaque groupe de droit. Dans les définitions précédentes, il se remarque clairement que les droits publics ont pour but la défense de l’intérêt public. Les droits privés par opposition sont destinés à défendre l’intérêt particulier des personnes et des entreprises. Dans le droit privé, on distingue la notion d’autonomie de la volonté. La volonté est propre à chaque personne et le droit privé a pour principal objet la personne. Cette autonomie de la volonté permet de faire passer la volonté d’un particulier en une obligation lorsque l’on met le droit privé en avant. En droit public, il n’existe pas cette autonomie de la volonté. L’enjeu véritable est l’intérêt public. On peut à la limite parler d’une volonté collective.

Le droit privé et le droit public sont bien distincts l’un de l’autre, mais sont utilisés de manière concertée pour favoriser la mise en place du droit en général. Il faut juste se référer à leurs noms pour que la différence qui existe entre eux de fassent remarquer.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*