Le droit de la propriété : Un droit de disposition et de jouissance

L’article 544 du Code civil décrit précisément le fondement du droit de la propriété. C’est donc un droit de jouissance et de dispositions par rapport à un bien. Le droit de la propriété est une chose qu’on peut faire à notre guise et dans les propres choix de propriétaires. Il représente donc un sens particulier par rapport à la disposition d’un bien.

Une pleine jouissance pour les propriétaires

Le titre d’une propriété vaut bien de l’or. Et il présente des avantages spécifiques de jouissance. Mais l‘usage de ce bien doit toujours rester légal. À titre d’exemple, en ayant en la possession une voiture. L’usage légal est pour faire des courses et celui illégal est le transport des drogues. Le principe est donc simple, le propriétaire peut user de ses biens, mais dans un terme conforme à la disposition de la loi. Il faut donc bien retenir les attributs du droit de propriété pour connaître les bons usages par la suite. Il valorise surtout un titre important pour déterminer la situation d’une personne devant un bien.

Un droit plus ouvert à la disposition d’un bien

Trois composants sont donc à noter : celui du pouvoir d’user d’une chose. Par la suite, il désigne clairement la constitution d’un élément de droit pour en percevoir les fruits. Il est bien possible d’exploiter un bien afin de déterminer des résultats autres que son type d’accès initial. Les revenus du bien peuvent bien revenir à la propriétaire. Ce droit est bien ouvert à toutes les propositions. Le propriétaire peut donc œuvrer pour un projet de location ou de vente. Il peut même avoir le droit de le détruire. Le démembrement de ces trois paramètres est important, et il est possible d’attribuer le droit à une autre personne. Le bénéficiaire peut en tirer des bénéfices grâce au consentement des propriétaires. Mais dans tous les cas, le nu propriété revient toujours à la disposition de la personne qui représente le titre de propriété.

La protection de droit de propriété

Deux notions sont indispensables à connaître dans le sens d’un droit de propriété :

  • Celui de la propriété corporelle
  • Une propriété incorporelle

Pour la première partie, elle désigne toutes les formes de choses ou de matériels visibles et qui peuvent être touchées par la main. En illustration : les vêtements ou autres. Mais d’un autre côté, la propriété incorporelle concerne des matériels immatériels. Elle touche en effet des droits personnels, celui intellectuel et le droit de créance. Dans tous les cas, le droit de propriété touche également d’autres branches importantes. Ils ouvrent en effet de meilleurs résultats. Il nécessite donc une bonne protection.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*