Le Cabinet

Nos Valeurs

Le cabinet ALLE & ASSOCIES AVOCATS s'est structuré autour d'une vision et d’une pratique professionnelle communes :
  • La priorité donnée aux intérêts et à la compréhension du client
  • Apporter à nos clients des conseils pratiques et opérationnels
  • Gagner en honoraires nous intéresse moins que de gagner en notoriété
  • Apporter une prestation sur-mesure et non "prêt à porter"
Écouter... pour mieux protéger
Seule une écoute attentive permet à l'avocat de comprendre l'objectif de votre démarche et de centrer (ou recentrer) celui-ci en regard de votre situation propre (contraintes familiales, émotionnelles, budgétaires, patrimoniales, psychologiques, etc.). C'est cette écoute à laquelle nous sommes attachés, qui nous permet de cerner complètement votre besoin. Pour vous conseiller au mieux ou défendre efficacement vos intérêts, il importe que l'avocat ait une vision panoramique de ceux-ci et de votre situation : il s'agit d'identifier correctement l'ensemble des conséquences (juridiques, financières, fiscales, patrimoniales), des choix que vous allez faire, sans perdre de vue le rapport entre le coût de la prestation et l'avantage qu'elle doit vous procurer.Par le dialogue et l'écoute mutuelle nous pourrons évaluer au mieux les enjeux des démarches que nous entreprendrons ensemble.
S'adapter... à chaque situation de droit
Notre prestation entend correspondre à du « sur mesure », non au « prêt-à-porter ».Qu'il s'agisse de simple conseil, du montage d'un ou plusieurs actes, ou qu'il s'agisse d'une procédure en justice, bien des situations se ressemblent. Cependant il n'en est pas deux identiques. En effet, par l'infinie diversité des situations de la vie, le fourmillement des règles de droit et leur évolution dans le temps, il n'existe quasiment jamais deux problématiques identiques. Il est des cabinets qui traitent alors en bloc plusieurs dossiers ressemblants pour leur appliquer uniformément un remède unique en espérant que celui-ci sera suffisant. N'ayant jamais pratiqué cette approche nous la rejetons fermement et ne pratiquons aucune « standardisation » des dossiers. Nous étudions les particularités de chaque question ou dossier et les conséquences susceptibles d'en découler. La complémentarité des membres de notre équipe dans les différentes matières du droit de l'entreprise nous permet de réaliser des analyses croisées que mérite chaque situation. Parallèlement, tous les avocats de notre cabinet observent les obligations de formation continue qu’exige la tenue à jour des connaissances et que la loi nous impose.
S'engager... à servir vos intérêts
Si votre avocat ne répond pas sur l'heure au courriel que vous venez de lui expédier, ne le maudissez pas et ne vous en inquiétez pas. En effet nous faisons le tri par échelle d'urgence et nous bannissons la précipitation, ce redoutable faux-ami. Car l'organisation de chaque réponse doit impérativement être minutieuse et adaptée véritablement à votre problème pour éviter l'incomplétude, l'imprécision, voire l'erreur. Naturellement la véritable urgence est aussitôt identifiée et traitée comme elle le mérite. L'intérêt de nos clients passe avant notre intérêt propre. Plus précisément, c'est le souci prioritaire de l'intérêt de nos clients qui construit l'intérêt de notre cabinet. Les analyses statistiques menées en interne montrent que notre démarche n’est pas vaine : le taux de réussite des résultats obtenus, notamment en justice, par notre cabinet est assez nettement supérieur à la moyenne.
Instaurer un climat de confiance... pour une relation durable
La confiance préside toujours à la relation entre l'avocat et le client. Sans elle, cette relation ne peut exister. La confiance conduit à un dialogue véritable, fait de liberté et de transparence : dialogue sur le dossier, sur l’honoraire, et sur tous les aspects. À tout moment, chaque client peut être informé sur l'état de son dossier, connaître le travail effectué et disposer des documents qui lui sont utiles. À tout moment, chaque client est libre de quitter notre cabinet et réciproquement. La confiance que vous nous faites repose sur notre pratique et celle-ci garantit notre expertise. En effet, le droit n’est pas une discipline seulement livresque ou universitaire, c’est un outil social vif et évolutif. Il produit des effets immédiats dans les situations d’une vie, il évolue et se transforme rapidement, il est protéiforme. Notre équipe de praticiens du droit a donc les réflexes propres à dicter la réaction juste au moment approprié, en toute éventualité.Dès l'instant où vous nous confiez une question ou un dossier, son suivi est assuré dans la plus grande rigueur, nous veillons à la préparation de chaque étape décisive.

Retour à la navigation

Idées reçues

Mon avocat est "plein aux as" :
Vrai et Faux ! La médiane de rémunération d'un avocat était d'environ 3.450 € par mois en 2007 (source : Insee), les avocats ne font donc pas partie des métiers les moins rémunérateurs. Néanmoins il est important de noter que sur chaque somme facturée au client, environ 50 % est reversé aux divers organismes sociaux et fiscaux dont relève le cabinet d'avocat ; à cela s'ajoutant les charges de fonctionnement liées à l'activité (loyer professionnel, salariés, collaborateurs…) et l'actualisation de son savoir-faire via diverses formations professionnelles continues. Enfin, comme vous le savez, le montant des impôts est déterminé par le niveau de revenus. Sur les 52 037 avocats recensés en France en 2009 (source : Insee RP2009), près de 5 % d'entre eux déclaraient des revenus non imposables !
Faire appel à un avocat ne signifie pas remporter la partie ; mais revient à mettre toutes les chances de son côté :
Aucun avocat ne peut s'engager par avance au résultat de son travail. En effet plusieurs paramètres entrent en jeu dans la décision de justice qui interviendra en dernier lieu. Tout d'abord, l'avocat ne rend pas de décision de justice, il ne vous accorde pas les droits que vous réclamez dans votre dossier. Il s'engage néanmoins à mettre à votre disposition entière son savoir-faire, ses compétences juridiques et son expérience pour que toutes les chances soient de votre côté. Concrètement le bien fondé en droit du dossier que vous nous soumettrez sera l'élément principal de l'atteinte de l'objectif que nous aurons fixé ensemble. Ainsi, ce n'est, malheureusement, pas parce que vous aurez payé une prestation que vous aurez gain de cause…
Faire appel à un avocat est un luxe :
Vrai et Faux ! Tout dépend de la situation. Vous pouvez avoir beaucoup à perdre en vous refusant à faire appel à un avocat pour défendre vos droits. A l'inverse, vous pourriez dépenser des sommes folles dans des procédures longues et infructueuses. Nous préconisons donc une rencontre préalable à l'ouverture d'un quelconque dossier juridique pour évaluer ensemble le bien fondé de votre démarche. Reportez-vous à notre rubrique "Honoraires" pour obtenir de plus amples informations !
Les avocats sont des gens compliqués :
Faux ! Le droit est compliqué, pas l'homme ou la femme qui vous accompagne. Le vocabulaire précis du droit et l'origine de l'élaboration des lois, souvent anciennes, font du droit une matière complexe et difficile à aborder. L'avocat est le pont entre vous et cette obscure discipline. Des années d'études supérieures, cinq au minimum, ont soumis votre avocat à rude épreuve, de telle sorte qu'il soit aujourd'hui en mesure de vous représenter devant les tribunaux, vous apporter le conseil juridique adapté, vous orienter, vous défendre avec des armes qu'il maîtrise (code du travail, code de commerce, code général des impôts, code du patrimoine, code de la propriété intellectuelle…).
Votre avocat adore vous demander de la paperasse (superflue ?) :
Faux ! Chaque document que nous vous demanderons a son rôle à jouer dans l'élaboration de votre défense. Si vous souhaitez faire valoir vos droits, il est indispensable de prouver que vous en avez. Le système légal français est fait de telle sorte que, sans preuve, vous n'avez aucun droit. Alors ne rechignez pas à fournir la multitude de documents que votre avocat vous réclame, car loin de vouloir vous ennuyer ou cacher son ignorance derrière de la paperasse, il s'évertue à vous fournir, avec la rigueur que le droit exige, les réponses, les orientations juridiques et surtout la défense adaptée à votre besoin.

Retour à la navigation

Notre déontologie

La profession d’avocat est régie par un code de déontologie ; c'est-à-dire un ensemble de règles régissant les rapports entre l’avocat et son client et les rapports des avocats entre eux. Elles sont destinées à protéger le client.
Le serment
Aucun avocat ne peut exercer sa profession s’il n’a prêté le serment suivant :
"Je jure, comme Avocat, d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité."
L’avocat se doit de donner une image de respectabilité. Ses attitudes, sa tenue et son langage doivent toujours être aussi respectueux que fermes et doivent éviter toute provocation gratuite. On imagine mal un avocat sans la conscience la plus aigüe de sa fonction de conseil et de mandataire, compte tenu de la portée et des conséquences que peuvent avoir, pour son client, ses actes et propos. La rigueur,intellectuelle et morale, doit présider à son comportement. L’Indépendance est une vertu cardinale : pour assurer la représentation correcte ou la défense adéquate de son client, l’avocat ne saurait être subordonné à quiconque : il ne peut être inféodé à personne au plan moral, ni intellectuel, ni juridique ni économique. Il fait passer l’intérêt de son client au dessus de toute autre considération. L’avocat doit faire preuve de probité. Sa fonction suppose en effet la plus stricte honnêteté tant matérielle qu’intellectuelle envers son client. L’humanité est le corolaire indispensable et naturel des traits susdits ; compte tenu des situations souvent problématiques, voire délicates où se trouve le client, l’avocat à ses côtés se montre empli de tact, de compréhension, d’attention et de bienveillance.
La Loi
À ces principes, la loi (art. 3 du décret n°2005-790 du 12 juillet 2005 relatif aux règles de déontologie de la profession d'avocat) ajoute que l’avocat doit respecter "les principes d’honneur, de loyauté, de désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie ; et faire preuve à l’égard de ses clients, de compétence, de dévouement de diligence et de prudence." La déontologie n’est pas un vain mot. Si le manquement d’un avocat occasionne un préjudice au client, non seulement ce dernier dispose des recours disciplinaires appropriés, mais il est surtout couvert par l’assurance professionnelle. En effet, aucun avocat ne peut exercer sans être inscrit à un Barreau et tous les barreaux disposent auprès d’une compagnie d’assurance, d’une garantie destinée à réparer tout préjudice qu’un client peut être amené à subir de par la faute professionnelle de son avocat. De même, le versement au client des fonds, effets ou valeurs reçus pour lui par l’avocat est garanti par le mécanisme de la CARPA (Caisse des Règlements Pécuniaires des Avocats). Cet ensemble de règles sécurise donc la relation du client à son avocat.

Retour à la navigation

Honoraires

Le premier rendez-vous
  • Il est en général indispensable de consacrer le premier rendez-vous à un défrichage préalable de la question ou du problème posé.
  • Il est en effet essentiel que l’avocat reçoive et analyse la situation brute qui lui est présentée,afin d’en saisir les tenants et aboutissants et d’en mesurer les contours, avant d’entamer quelque action sensée que ce soit.
  • Cet entretien a aussi pour objet d'évaluer avec le client, le ratio coût/avantage d'une démarche juridique.Pour cette première entrevue nous proposons généralement un honoraire de 50 € à 70 € pour une entrevue de 20 minutes.
  • En aucun cas ce taux ne concerne la prestation qui sera ensuite décidée et qui fera l’objet d’une proposition d’honoraire adaptée.
Prévisibilité des coûts
Une fois la prestation décidée, il convient de fixer les modalités de l’honoraire.Notre cabinet propose toujours au client une lettre de mission, qui d’une part rappelle les contours de lamission,d’autre part les modalités de calcul de l’honoraire.
Versement de provisions / Avances
C’est la loi (art. 11 décret n° 2005-790 du 12 juil. 2005) qui prévoit le versement par le client d’une provision préalable au travail de l’avocat. Ce versement est à la fois la marque de l’engagement du client en sa démarche, et protège l’avocat du risque d’entamer un travail sans rémunération aucune. Précisons que le terme « provision » procède du mot « provisoire ». Ainsi le versement d’une ou plusieurs provisions constitue un versement provisoire, en attente de l’achèvement de la prestation. Lorsque cet achèvement survient, le compte définitif est tiré et donne lieu soit au versement du solde par le client, soit au remboursement du trop versé lorsque le total des provisions excède le total des diligences.
L'Aide juridictionnelle
Tout client qui dispose de revenus inférieurs à certains seuils peut avoir droit au bénéfice de l’aide juridictionnelle. Pour connaître l'ensemble des conditions de prise en charge, rendez-vous sur le site du service public (http://vosdroits.service-public.fr). Attention : si le bénéfice de cette aide est alors un droit pour le client (aux conditions susdites), en revanche rien ne fait obligation à l’avocat d’accepter, a priori, de travailler aux conditions de cette aide légale. Notre cabinet reste donc libre d’accepter ou non toute demande en ce sens. En cas de refus, le client pourra solliciter un autre avocat ou demander au bureau d’aide juridictionnelle de lui désigner un avocat.
La protection juridique
Vous pouvez bénéficier d’assurance protection juridique, sans le savoir. Cette assurance peut vous permettre de financer tout ou partie du coût d’un procès. Renseignez-vous auprès de votre assureur. Vous restez toujours libre de choisir l’avocat de votre choix. Votre assurance protection juridique ne peut vous imposer le sien. Nous avons l’habitude de travailler avec la plupart des assurances de protection juridique.

Retour à la navigation


Demo

Mentions légales
Copyright 2016 Alle & associés

Suivez
Alle & Associés

             

En utilisant ce site web, vous nous autorisez à utiliser des cookies.